En cette année 1954, le contingent appelé sous les drapeaux est destiné à être affecté aux opérations militaires en cours en Algérie.

Après les formalités d’incorporation d’usage, les appelés sont dirigés vers des centres de formations de l’armée, pour se retrouver ensuite sur le terrain en Afrique du nord.

C’est ainsi que FRANCIS CARPENTIER et JEAN RENARD se sont retrouvés un jour dans le même Centre d’Instruction Régional, le CIR N°1, à Verdun.

En vérité le destin en avait décidé tout autrement.

Les deux musiciens, animés d’une même passion, allaient réunir leur talent pour, non pas apprendre à faire la guerre, mais pour apprendre à tous ceux qui voudraient bien les écouter (et ils furent nombreux) à s’aimer et à se rassembler au son de leurs vibrations musicales.

En effet, le colonel commandant l’unité de formation a décidé de garder les deux musiciens pour faire partie de l’encadrement des nouvelles recrues, et pendant deux ans, de 1954 à 1956, Francis et Jean ont animé de nombreuses soirées à Verdun, à « l’Etang Bleu », le samedi soir, et le dimanche au « Mess des Officiers ».

A la fin des opérations, les deux amis ont assumé leur destin de musiciens chacun de leur côté en suivant deux routes parallèles, mais toujours habités de la même passion.

En effet, FRANCIS CARPENTIER s’est fixé à Verdun.

Il a continué à se produire sur scène et a ouvert une école d’accordéon.

Il a ensuite créé sa propre marque avec enthousiasme et brio, et la réputation de la qualité de ses instruments a dépassé nos frontières.

JEAN RENARD a vécu à Paris et écrit beaucoup de chansons pour de nombreux interprètes dont il est devenu aussi le producteur, comme Johnny Hallyday (Que je t’aime), Sylvie Vartan (La Maritza), Mike Brant (Laisse-moi t’aimer), Jeane Manson (Avant de nous dire adieu, La Chapelle de Harlem). Il est aussi compositeur  de génériques de télévision, comme « Dallas », « Amour, Gloire et Beauté », « Rémi sans famille », « Sport 3 dimanche » et la musique du célèbre feuilleton TV « Santa Barbara ».

Il a écrit récemment « Crack a bottle » avec les rappeurs américains Eminem, Fifty Cent et Dr. Dree, qui a été N°1 aux USA durant plusieurs semaines (21 millions d ‘albums).

Deux destins, deux routes différentes, mais la même passion animée du même enthousiasme.
Mais le destin veille…

Après bien des années de courses solitaires, mais parallèles, les deux amis ont finalement trouvé l’occasion de réunir une fois encore leur amour de la bonne musique.

Cette opportunité se nomme Mr. Jean-Claude HEYDEN, actuel détenteur de la marque d’accordéon FRANCIS CARPENTIER et ardent ambassadeur du talent de l’artiste.

En effet, en hommage à Francis, et en mémoire de son merveilleux talent à faire naître le bonheur et l’amour en rassemblant les couples au son de son instrument, JEAN RENARD a écrit une dizaine de valses pour accordéon et l’album est en cours de fabrication.